Nous avons aborder dans de précédents articles comment préparer son sac pour une croisière et comment préparer les menus à bord. Nous allons ici approfondir la question de l’expérience et la montée en compétence à la voile. Le sujet est vaste et les réponses multiples, mais je vais essayer de vous en donner ma vision pour que vous puissiez voir les différentes possibilités qui s’offrent à vous. Alors vous y êtes, cette idée dans un coin de votre tête a germé petit à petit ou alors ça vous a pris en vous levant ce matin, vous vous mettez à la voile ! Superbe idée !

Se former

Si vous désirez apprendre et être autonome pour faire de la voile dans le futur, se former est une bonne idée (et une forte recommandation) ! Plusieurs organismes de premiers plans existent pour se former, ainsi que de nombreuses écoles de voiles indépendantes. Nous nous concentrerons ici sur de la voile habitable. L’avantage est de pouvoir tout de suite pratiquer, de manière encadrée, et de pouvoir acquérir de l’autonomie rapidement. Évidemment si votre oncle Bernard a déjà 3 tours du monde à son actif et qu’il vous propose de vous former, c’est probablement très une bonne idée. 🙂

Pour les écoles les plus connues, je citerais :

Ce n’est pas exhaustif, simplement celles que l’on rencontre le plus souvent et qui ont pignons sur rue. Personnellement, je suis passé par les Glénans et j’ai beaucoup apprécié, le moniteur est même devenu un ami. A vous de trouver chaussure à votre pied. Ce qui est sûr, c’est qu’ils ont des formations pour tous les goûts et les envies. Vous pouvez même commencer par une croisière avec ces organismes, sans but pédagogique précis, et développer votre curiosité au cours de la semaine.

En complément, je ne saurai que trop vous conseiller le cours des Glénans, véritable bible de la voile, tout y est. Il faut le lire, le relire. Prenez un chapitre au hasard et dévorez le ! Les fondamentaux, la météo, la navigation…

Louer avec ou sans skipper

Pour savoir si vous allez vraiment aimer, vous pouvez commencer par faire un week-end de voile clé en main. Soit vous demandez à votre oncle Bernard de vous emmener sur son voilier pour un week-end d’aventure, soit vous vous adressez à un loueur ou une plateforme de mise en relation entre loueur (professionnel ou particulier) et locataire. L’offre est aujourd’hui conséquente. Vous trouverez :

Et des loueurs géants et indépendants

Division Goliath :

Division David :

En fonction de votre lieu de navigation, vous trouverez un loueur local. Sur tous ces sites, vous pourrez trouver des locations avec skipper pour ne pas avoir trop de pression lors de vos premières locations. Les loueurs, mêmes indépendants, peuvent vous mettre en relation avec un skipper. Vous pourrez ensuite continuer à naviguer avec lui si le feeling était bon et essayer d’autres voiliers… !

Acheter un bateau

Votre rêve est peut-être d’acheter un voilier pour pratiquer la voile. C’est aussi une bonne idée, un rêve, l’aventure. Aujourd’hui beaucoup passe par de la location, mais le marché de l’achat (neuf ou occasion) reste très actif. D’après la Fédération des Industries Nautiques, il y a eu en 2017/2018, 10 836 ventes de voiliers d’occasion et 912 de voiliers neufs.

Occasion

Nous essayons de promouvoir une pratique la plus respectueuse de l’environnement que possible. Acquérir un voilier d’occasion nous parait une démarche pertinente et est une très bonne idée pour limiter votre empreinte écologique. Vous réutilisez un existant, votre empreinte est mécaniquement meilleure.

Il y a d’autres personnes sans grande expérience qui se lancerons dans le bain malgré tout. Vous pouvez acheter un petit voilier, en 6 et 9 mètres pour moins de 10 000€, le retaper et vous faire la main sur le long de la côte. C’est une autre aventure, pour les bricolos qui ont envie d’avoir une autre approche de la voile, par l’expérience et la connaissance de leur bateau. Reste à acquérir les fondamentaux. Dans tous les cas, je suis un fervent défenseur d’un certain apprentissage de la voile afin de vous lancer en autonomie. Ne serait ce que pour votre sécurité, ou celle de ceux qui pourraient être amenés à vous secourir en cas de problème. Mieux vaut être préparé !

Neuf

Vous pouvez aussi acheter un bateau neuf, avec la possibilité de le mettre en gestion location. Soit vous avez le cash et vous acheter ce que vous voulez (pouvez). Soit vous souhaitez le faire financer et là, globalement, deux options s’offrent à vous. Vous le financez de manière classique et vous en profitez lorsque vous êtes disponible. Ou vous faites de la gestion location.
Cela se fait souvent avec l’accompagnement d’un loueur qui vous suivra dans votre projet, pourra vous conseiller les unités à privilégier en fonction de l’attractivité à la location du voilier… L’avantage est que votre bateau est, pour une période donnée, géré par un loueur qui le propose à sa clientèle pour en amortir le coût. De votre côté, vous en profitez pendant une période prédéfinie et ne vous souciez pas de sa gestion le reste du temps. Ce n’est pas un placement financier, mais un moyen d’avoir à moindre coût un voilier neuf.

En résumé

Si vous souhaitez avoir une première expérience de la voile ludique, louez un voilier auprès d’un professionnel, avec un skipper, afin de naviguer en sécurité. En revanche, si votre choix se porte plus vers de l’apprentissage, optez pour une école de voile qui vous permettra de trouver une formation clé en main. Enfin, si vous êtes du genre autodidacte, touche à tout, vous pouvez toujours acheter directement un bateau, mais il est fortement conseillé de se former à la pratique de la voile dans tous les cas.

Le reste de votre chemin se tracera naturellement.

 

Bon vent 

 

PS: Vous avez surement des bonnes idées complémentaires, n’hésitez pas à les partager en commentaire ! 🙂[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]